Quel est ce traitement qui détruit le système immunitaire et fait tomber les cheveux ?

0

Peter-Glidden

Big Pharma – La chimiothérapie ne fonctionne pas dans 97% des cas !

Aveux gravissime qui démontrent que la chimiothérapie ne fonctionne que chez 3 patients sur 100 ; elle est pourtant maintenue comme traitement du cancer, malgré ses effets secondaires désastreux. Tout est question de fric, de business, de profits pour Big Pharma, aux frais des contribuables et au détriment de leur santé.

Les vrais effets de la chimiothérapie

Il y a plus d’une décennie, en septembre 2004, le CDC et NIOSH (l’Institut national pour la Sécurité Professionnelle et la Santé) ont émis une alerte de médicament dangereux sous le titre provisoire  » Prévention Contre Les Expositions Professionnelles aux Antinéoplasiques et Autres Médicaments Dangereux dans les Établissements de Santé. » L’alerte disait que travailler avec des médicaments de chimiothérapie et d’autres produits pharmaceutiques analogues, peut être un sérieux danger pour votre santé.

Ils avaient raison parce que le 10 juillet 2010, le Seattle Times a rapporté l’histoire de Sue Crump, un pharmacien avec une expérience de 20 ans, qui avait passé une grande partie de son temps à distribuer des médicaments de chimiothérapie. Poursuivit en justice il est mort en 2011 du cancer du pancréas et un de ses derniers souhaits était que la vérité soit dite sur le fait que son exposition sur son lieu de travail aux médicaments de chimiothérapie toxiques a causé son propre cancer. La liste de produits chimiques avec lesquels il a travaillé inclus la cyclophosphamide, doxorubicin, fluorouracil et methotrexate.

Rien d’étonnant ceci parce qu’un des effets de la chimiothérapie est qu’il CAUSE en réalité le cancer! (Oui, de même qu’il est censé « le guérir » il en est en même temps la cause. Inconcevable, n’est-ce pas ?)

Vous avez peut-être entendu, qu’il a dit que les gens qui vivent dans des maisons de verre ne devraient pas jeter des pierres. Eh bien, comme beaucoup de chapeliers qui sont devenus fous à cause mercure, lorsqu’il s’agit de la chimio, les pharmaciens qui distribuent des médicaments toxiques ne devraient pas être étonnés si un jour cela les tue.

De façon intéressante, l’organisation fédérale la Sécurité Professionnelle et l’Administration de Santé (OSHA) ne tient pas compte de l’exposition à ces toxines dans le lieu de travail, malgré de multiples études faisant état de cette contamination et des risques encourus. Les études remontant aux années 1970 ont lié les cas accrus de certains cancers chez les infirmières et les médecins.

Les médicaments de chimiothérapie causent des dégâts génétiques. Chaque cancérologue le sait. Et en raison de négligences, les médicaments de chimiothérapie ont été trouvés sur des étagères, des plans de travail, des boutons, des claviers, des imprimantes, des ordinateurs et des ordures ménagères. La plupart des chimios sont génotoxiques, ce qui signifie qu’elles interagissent avec des gènes (l’ADN) et cause des mutations. Et oui, les mutations génétiques sont un facteur de risque connu pour le développement d’un cancer alors que les cancers secondaires sont des effets marginaux connus (alors qu’en réalité il s’agit « d’un effet direct ») de la chimio.

Chimio rouletteChimio « Roulette »

Le Docteur Glenn le Warner, mort en 2000, était un des cancérologues les plus qualifiés aux États-Unis. Il a utilisé des traitements alternatifs sur ses patients atteints de cancer avec un grand succès. Sur le traitement de cancer dans ce pays il a dit, « Nous avons une d’industrie multimilliardaire en dollar qui tue les gens, de droite et de gauche, uniquement pour gagner de l’argent ».

 » Leur idée de recherche est de voir si deux doses de ce poison sont meilleures que trois doses de ce poison. »

Le Docteur Alan C. Nixon, ancien président de la Société Chimique américaine écrit, « En tant que pharmacien formé pour interpréter des données, il m’est incompréhensible que les médecins puissent ignorer l’évidence claire que la chimiothérapie fait beaucoup, beaucoup plus de mal que de bien. » Et selon docteur Charles Mathé, le cancérologue français, « Si j’étais atteint d’un cancer, je n’irais jamais dans un centre de traitement standard du cancer. Seules les victimes de cancer qui vivent loin de tels centres ont une chance. »

La vérité est que, si une personne atteinte d’un certain type de cancer accepte d’être soignée par la chimiothérapie, cette personne développera alors plus tard souvent un type différent de cancer à cause de ce traitement. Le cancérologue prétendra probablement avoir guéri son cancer initial alors qu’un deuxième ou troisième cancer développé sera directement lié à la chimio administrée pour traiter le cancer initial

Les sérieux effets toxiques de la chimiothérapie ont longtemps été ignorés par pratiquement tout le monde dans la médecine et le gouvernement fédéral. Les médicaments de chimiothérapie ont toujours été réputés être sûrs, simplement parce qu’ils sont utilisés pour traiter le cancer. Ceci est un pur mensonge!.

La vérité est cette chimio est toxique, cancérigène (cause de cancer), détruit les érythrocytes ( globules rouges), dévaste le système immunitaire et détruit des organes vitaux.

 

Signes Évidents que la Chimiothérapie est Fortement Toxique

Pensez-y … les cheveux d’une personne tombent, son système immunitaire est détruit, il/elle a constamment des nausées et vomit souvent. Les vertiges fréquents sont aussi courants de même que de sévères maux de tête. Est-ce que ce sont des signes que peut-être, juste peut-être la chimiothérapie est un poison et n’appartient pas au corps humain ? Je ne suis pas docteur, mais je pense que ceci est une très, très étrange façon « de guérir » quelqu’un.

La chimiothérapie est un dérivé du gaz moutarde utilisé pendant la Première Guerre mondiale. Comme le rapporte le Seattle Times, « Une étude très récente des Centres américains pour le Contrôle de Maladie (10 ans de création et la plus importante jusqu’à présent) confirme que la chimio continue à contaminer les espaces de travail où il est utilisé et dans quelques cas est trouvé dans l’urine des personnes qui le manipulent… »

Pourtant les médicaments (comme Tamoxifen) sont couramment utilisés pour « traiter » le cancer du sein bien que l’Organisation Mondiale de la Santé ait déclaré le Tamoxifen comme « un cancérigène connu » en 1996. Le niveau de charlatanisme dans l’industrie de cancer est étonnant. La chimiothérapie ne marche à quoi que ce soit sauf à être la cause du cancer! Si vous êtes atteint d’un cancer et envisagez la chimiothérapie, posez-vous, s’il vous plait cette question extrêmement importante : Si la chimiothérapie cause le cancer, comment peut-elle aussi traiter ou guérir le cancer ?

Mike Adams : « Traiter le cancer avec la chimiothérapie, c’est comme traiter l’alcoolisme avec la vodka. C’est comme traiter une maladie cardiaque avec du fromage, ou le diabète avec du sirop de maïs à haute teneur en fructose. Le cancer ne peut pas être guéri par la même chose qui le cause. Ne laissez pas un/une cancérologue vous parler de la chimiothérapie en utilisant la tactique de d’intimidation. Ils sont doués pour cela. Ainsi la prochaine fois qu’il insiste pour que vous preniez une certaine chimiothérapie, demandez-lui d’en faire une d’abord lui-même. Si votre cancérologue n’est pas enclin à prendre la chimiothérapie devant vous pour prouver que c’est sûr, pourquoi diable consentiriez-vous à la faire injecter dans votre organisme ? »

Il est vrai qu’il est très dur d’avouer cela à un cancéreux et à sa famille, car il faut tout de même proposer une alternative devant la gravité de la situation. Notre réponse comportera 2 parties. Primo, il faut, avant toute chose, éviter de tomber malade ! 
 
C’est bête à dire, mais c’est la réalité : ne pas fumer, éviter les boissons alcoolisées, la pollution atmosphérique et électromagnétique (les GSM/Wifi…), éviter les additifs alimentaires, boire et manger bio, faire de l’exercice physique,…; tout ceci relevant, pour ainsi dire, de la prévention. 
 
Secundo, il faut se renseigner sur les traitements alternatifs qui sont très nombreux, mais il faut le faire maintenant, avant qu’il ne soit trop tard. Il faut se renseigner, se réunir, s’inscrire au sein d’associations activant dans le domaine… C’est un vrai travail d’information salutaire.
Share.

About Author

Leave A Reply

%d blogueurs aiment cette page :