LA LIBYE DÉTRUITE PAR L’OCCIDENT, 7 MILLIARDS DE DOLLARS EN OR ET ARGENT DISPARU

0
La Libye détruite par l’Occident, 7 milliards de dollars en or et argent disparu

Traduction par Jean Tavernier

La « mission » libyenne, destinée à contrecarrer Kadhafi dans ses plans d’échanger du pétrole contre de l’or pour sonner le glas du dollar américain?

 

Pendons les banquiers

Un courriel déclassifié envoyé le 2 avril 2011 à la Secrétaire d’État Hillary Clinton révèle que l’invasion de la Libye a été lancée dans le but d’empêcher Mouammar Kadhafi d’établir une monnaie panafricaine basée sur le dinar or libyen.

Selon le document publié sur le site internet du Département d’État des États-Unis, des conseillers de Saïf al-Islam Kadhafi, le second fils de Mouammar Kadhafi, ont annoncé à plusieurs sources que le gouvernement libyen possédait 143 tonnes d’or et une quantité similaire en argent pour une valeur supérieure à 7 milliards de dollars. L’or et l’argent étaient censés servir à établir une monnaie alternative au franc français pour les pays francophones de l’Afrique.

Un grand nombre de nations de l’Afrique occidentale sont d’anciennes colonies françaises et beaucoup d’entre eux ont gardé le français comme langue officielle. En Afrique orientale, Madagascar est aussi un pays francophone.

La « mission » libyenne était-elle destinée à contrecarrer Kadhafi dans ses plans d’échanger du pétrole contre de l’or pour sonner le glas du dollar américain?

« Des officiers des services de renseignement français ont découvert ce plan peu de temps après le début de la révolte en cours », est-il indiqué dans le courriel, « et ce fut l’un des facteurs qui influença la décision du président Nicolas Sarkozy d’engager la France dans l’attaque contre la Libye. »

En plus de maintenir la Libye dans la domination économique française, Sarkozy a voulu « accaparer une plus grande partie de la production de pétrole de la Libye », accroître l’influence française en Afrique du Nord et anéantir les « plans à long terme de Kadhafi de détrôner la France en tant que puissance dominante en Afrique francophone ».

Pendant l’invasion de la Libye, des analystes ont spéculé que Kadhafi planifiait d’arrêter de vendre le pétrole en dollars américains et d’exiger qu’il soit plutôt échangé contre des dinars or. Avant l’invasion; Kadhafi avait exhorté d’autres nations d’Afrique et du Moyen-Orient de le suivre.

« De telles manœuvres ne seront guère vues d’un œil favorable par l’élite qui contrôle actuellement les banques centrales dans le monde, »  a révélé l’analyste financier Anthony Wile à la chaîne RT.

« Alors oui, ça constituerait certainement un mobile pour entraîner sa révocation immédiate et trouver d’autres raisons de lui enlever le pouvoir. »

« Le schéma de Ponzi adopté par les banques centrales a besoin d’une base toujours croissante de demande et le bâillonnement immédiat de quiconque menacerait son existence. Peut-être est-ce cela qui explique la hâte de vouloir renverser Kadhafi en particulier et ceux qui auraient pu éprouver de la sympathie envers cette idée monétaire, » écrit Wile en mai 2011.

En Irak, Saddam Hussein a subi un sort similaire après avoir annoncé que le pétrole de son pays serait vendu en euros et non en dollars américains. « Des sanctions ont été décrétées, suivies d’une invasion américaine. Coïncidence ? L’idée de Saddam aurait renforcé l’euro, mais l’idée de Kadhafi aurait consolidé toute l’Afrique d’après plusieurs économistes monétaires. L’or est la monnaie honnête par excellence et le pilier face auquel toutes les autres monnaies fiduciaires finissent par être dévaluées, » fait remarquer Wile

Share.

About Author

Leave A Reply

%d blogueurs aiment cette page :