LE DÉCOUVERT BANCAIRE, UNE ARNAQUE PUREMENT PSYCHOLOGIQUE !

0

Par Dominique POTTIER

Le découvert bancaire, bien connu par des millions de personnes, est l’un des sujets les plus prisés sur les forums et autres.

Mais ce découvert, lorsqu’il est décrypté, ressemble à une grossière arnaque purement psychologique.
Dès que votre compte passe dans le « rouge » vous devenez de suite pour votre banquier, le paria, le mauvais payeur, celui qui ne sait pas gérer… Pourtant le fait n’est pas si dramatique ! En fait le « paria » que vous êtes est très rentable pour votre banque.




Pour faire simple, 1 découvert est un crédit avec ses frais, son TEG et son seuil de l’usure.
Un banquier a 2 rôles : il est mandataire des paiements et vendeur de crédit.

Pour commencer, le terme « découvert non-autorisé » qui est souvent utilisé est totalement faux, mais vous met de fait dans 1 situation d’interdit, donc de fautif.

Pourtant le découvert « non-autorisé » n’existe pas ! Et pour cause, si le paiement dépassant votre autorisation de découvert est accepté, c’est forcément par le banquier qui a décidé de vous l’accorder moyennant finance. Il est donc « autorisé » par votre banquier et ce découvert lui rapporte énormément en commission d’intervention, intérêts…

Donc le seul « découvert non-autorisé » reste le braquage de la banque !!

Ensuite vous venez d’émettre 1 paiement de 100 € qui risque de pousser le compte à découvert ou d’augmenter celui-ci :

Vous venez donc de demander 1 crédit supplémentaire de 100 € à votre banquier, qui a justement pour métier de vendre du crédit… Il n’y a pas de honte à demander 1 crédit à sa banque !

Pourtant le banquier qui vient de vous vendre 1 crédit à 15, 20 voire 50 % n’hésitera pas à vous faire des reproches pour vous mettre la pression sur 1 fait dont il est responsable et mieux, payé pour le faire !!

Enfin, votre super banquier sera en mesure de refuser 1 prélèvement de 33 €, donc fera le choix de ne pas vous « vendre » 1 crédit supplémentaire. Pas de souci, il en est totalement libre !

Par contre dans la foulée, il prélèvera 8 € de commission d’intervention, divers frais, courriers Murcef pour les chèques…




De part ces frais, que vous n’avez pas demandé, votre gentil banquier vient de vous vendre 1 crédit, alors qu’il a refusé quelques secondes avant votre demande de crédit certainement moins lourde !

C’est un peu comme si votre banquier vous refuse un prêt immobilier de 150 000 € sur Angers mais vous vend 1 autre prêt de 180 000 € à Nantes 3 minutes plus tard !!
Ridicule !

La banque soutiendra dans ses « excuses » ses lourdes charges ! Mais je m’en fou de ses charges moi, les clients particuliers et professionnels ont eux aussi de lourdes charges !!

Alors au final, le découvert bancaire est-il si dramatique que cela s’il n’est pas abusé ? Non !

Pourtant l’image qui en est faite est destructrice, limite 1 brin manipulateur, ceci afin de récolter le maximum de frais.

Moralité : le « looser », c’est le client qui a 2 000 € de découvert ou celui qui a 200 000 € de crédit immobilier sur 30 ans ?

Dans le premier cas le client a 1 vision sur quelques semaines ou mois, dans le second, le client est incapable de savoir ce que sera sa vie dans 10, 20 ou 30 ans !

Pourtant lorsque vous faites 1 prêt immobilier la banque vous accueille à bras ouvert et se bat pour vous avoir chez elle, dans l’autre vous êtes le paria, la peste, mais ce qu’elle ne vous dit pas, c’est que vous êtes en fait…la poule aux yeux d’or !

Share.

About Author

Leave A Reply