Arrêter de manger du pain blanc est bénéfique pour la santé, voici les raisons

0

Le pain blanc est un allié incontournable de tous nos repas, bien que largement stigmatisé par les nutritionnistes. Que se passe-t-il quand on arrête de manger du pain blanc ? Voici les trois principaux changements que vous allez constater au bout de quelques semaines.

pain blanc

Le pain blanc : un allié de notre alimentation ?

Parmi les différentes variétés de pain qui existent, le pain blanc est probablement la catégorie la plus controversée. Il est composé de sucre et en particulier d’amidon à 85 %, rendant ce produit très addictif à cause de sa richesse en glucides. Le pain blanc favorise l’augmentation du taux de sucre dans le sang ainsi que l’apparition de diabète de type 2. Cet aliment est aussi très salé. En effet, 100 grammes de pain blanc contiennent 50 % des apports quotidiens recommandés en sel. Le pain blancpeut donc être très néfaste pour les personnes souffrant d’hypertension artérielle. Par ailleurs, le pain blanc est composé de farine de blé et contient beaucoup de gluten, une substance pas toujours bien tolérée par l’organisme et qui peut être responsable de nombreuses maladies.

Changement n°1 : une perte de poids

Après quelques semaines sans manger de pain blanc, vous allez libérer l’excès d’eau de votre organisme et ainsi perdre quelques kilos superflus. En effet, le pain blanc contient des glucides qui favorisent le phénomène de rétention d’eau. Quand on arrête de manger du pain blanc, ils sont rejetés de votre corps et vont provoquer une perte de poids. En effet, cet aliment a la propriété de retenir l’eau dans les tissus et de la stocker, provoquant la prise de poids et d’apparition de cellulite, deux phénomènes liés à la rétention d’eau.

Changement n°2 : une augmentation du niveau d’énergie et une meilleure digestion

Contrairement au pain complet et au pain noir, le pain blanc ne contient pas de fibres, pourtant indispensables au transit intestinal et à la digestion. Pauvre en vitamines et en minéraux, le pain blanc ne contient presque aucun nutriment essentiel et d’un point de vue nutritionnel, il ne présente aucun intérêt, ses calories sont « vides ». Quand on arrête de manger du pain blanc, cela permet d’améliorer le processus digestif et d’éviter de le faire travailler inutilement.

Les glucides sont indispensables au bon fonctionnement du cerveau et contrairement à certains aliments qui présentent un intérêt nutritionnel, le pain blanc contient des mauvais glucides qui peuvent avoir des effets secondaires néfastes et affaiblir l’organisme (sensation de fatigue). Il s’agit donc de consommer des glucides de bonne qualité, présentes dans le pain aux céréales complètes (riche en fibres et en minéraux), le pain d’épeautre (magnésium, phosphore et calcium), la galette de sarrasin (vitamines, minéraux, cuivre, zinc, phosphore, fer).

Changement n°3 : une diminution de la sensation de faim

Fabriqué avec de la farine raffinée, le pain blanc a un index glycémique très élevé, favorisant l’augmentation du taux de sucre dans le sang puis une baisse brutale, envoyant ainsi au cerveau un signal qui va être interprété comme une sensation de faim. Ce mauvais message qui est envoyé au cerveau va ouvrir l’appétit et entraîner la prise de poids.

Rassurez-vous ! Le pain blanc n’est pas une fatalité : il existe d’autres alternatives comme nous l’avons mentionné plus haut (pain de seigle, d’épeautre, au son, etc.). Quand on arrête de manger du pain blanc, de nombreux changements sont constatés sur la santé (une meilleure digestion), une meilleure forme (augmentation de l’énergie), une perte de poids (liée à l’excès d’eau dans l’organisme).
Share.

About Author

Leave A Reply

%d blogueurs aiment cette page :