Afripol opérationnelle à partir du mois d’octobre 2016

0

Après deux jours de travaux, la réunion consultative sur le démarrage de l’Organisation africaine de coopération policière (Afripol) a pris fin à Alger avec l’adoption d’une série de recommandations.

Comme prévu, les participants ont décidé de lancer l’organisation des forces de police africaines durant cette année 2016, plus précisément au mois d’octobre prochain, après l’adoption des différents documents relatifs à sa création par l’Union africaine, dont relève Afripol.
Prenant la parole à la clôture des travaux de cette rencontre, le directeur général de la Sûreté nationale, le général-major Abdelghani Hamel, s’est dit convaincu que cette initiative de partage d’expérience et d’expertise et de meilleures pratiques avec les organisations de police internationale et régionales «constituera sans nul doute une démarche importante dans le développement d’Afripol en termes de vision de gouvernance stratégique, technologique et opérationnelle et ce, pour une organisation forte et efficace».

«La qualité des interventions qui ont été présentées et la pertinence du débat démontrent tout l’intérêt que vous manifestez à la coopération policière internationale visant l’édification d’une architecture de sécurité mondiale», a déclaré le général-major Hamel à l’adresse des participants. Selon Abdelghani Hamel, les travaux de cette rencontre consultative «ont démontré combien la «transnationalisation» des défis et des menaces, aujourd’hui pleinement établie, constitue une donnée essentielle dans la conception des plans d’actions des organisations policières régionales».
En ce sens, le DGSN a estimé qu’Afripol «constituera un moyen de promouvoir une solidarité active afin de prévenir les nouvelles formes de criminalité émergente, et ce faisant, de conférer au principe de l’indivisibilité de la sécurité toute la crédibilité qu’elle mérite».

Cette réunion a apporté un éclairage sur les difficultés rencontrées par certaines organisations et sur les recommandations susceptibles d’accélérer le démarrage d’Afripol et optimiser son fonctionnement notamment en matière de logistique, de ressources humaines spécialisées, de formation et de gouvernance, a-t-il encore ajouté.
Animant un point de presse en marge de cette réunion, le général-major Hamel a indiqué que le lancement officiel d’Afripol pourrait intervenir vers le mois d’octobre prochain après l’adoption des différents documents relatifs à sa création par l’Union africaine, dont relève Afripol.

Pour sa part, le représentant de la commission de l’Union africaine, organisatrice de cette réunion, Tarek Ahmed Sharif, a précisé qu’Afripol «est un mécanisme africain de consultation, de coordination et d’échange d’expérience entre les différentes forces de police africaines et avec les autres organisations similaires et non pas une force d’intervention».
Dans leurs recommandations, les participants ont notamment salué la tenue de cette rencontre et son importance dans l’échange d’expériences avec les organisations régionales similaires «afin d’assurer le meilleur démarrage possible» à Afripol. Ils ont également souligné la nécessité de renforcer la coopération et la coordination policières pour faire face aux différentes menaces et l’importance pour Afripol de conclure des accords de coopération avec des organisations similaires comme Europol et Aseanapol.

Share.

About Author

Leave A Reply

%d blogueurs aiment cette page :