Affaire Koumateke/Sosthène Fouda : « Les conclusions du professeur Joseph Mbédé sont un casus belli… »

0

Affaire Koumateke : Les conclusions du professeur Joseph Mbédé sont un casus belli… la vérité existe, on n’invente que le mensonge (Dr Vincent-Sosthène FOUDA président du Mouvement Camerounais Pour la Social-Démocratie [M.C.P.S.D])

Vincent-Sosthène Fouda

L’émoi, l’émotion, la consternation, suscité par les images d’indifférence du personnel médical de l’hôpital Laquintinie face à la détresse humaine, la mobilisation des camerounais dans le monde entier, dans les villes et les villages, ont poussé le ministre de la santé publique et l’ordre national des médecins du Cameroun à constituer une commission d’enquête. En confiant cette commission d’enquête au professeur Joseph Mbedé un des cinq pères fondateur du CUSS, homme d’une grande rectitude morale, pédiatre de formation aurait pu réconcilier les camerounais avec le corps médical ; car le professeur Joseph Mbedé était jusque-là l’alibi qui rassure mais les conclusions de cette enquête, visiblement bâclée, sont un casus belli, comme le disait Georges Braque en parlant de l’art, celui-ci est fait pour troubler et la science rassure. De nos jours c’est la science qui est faite pour troubler… pauvre Georges Braque ! Mon devoir est de rappeler au gouvernement de la République que la vérité existe, on n’invente que le mensonge, voilà pourquoi j’appelle les camerounais à la vigilance, à la surveillance car aucune structure gouvernementale aujourd’hui ne rassure. L’Etat est en faillite parce que pendant trop longtemps il a fonctionné sans contre-pouvoir, alors il a cru qu’il pouvait tout se permettre y compris construire un monde sans homme, donner la mort sans compte à rendre.Cet Etat produit, génère la violence c’est à nous de le transfigurer à présent.

Share.

About Author

Leave A Reply

%d blogueurs aiment cette page :