7 Astuces pour rester calme lorsque vous interagissez avec des gens que vous n’aimez pas

0

Dans un monde parfait, chaque Être humain que nous rencontrons serait attentionné, bon, généreux et plus encore. Il rirait à nos blagues et nous aimerions écouter les siennes.

Bien sûr, vous savez pertinemment que nous ne vivons pas dans un monde parfait et les imperfections qui nous environnent sont ce qui rend la vie intéressante. Il vous arrive de rencontrer des gens qui répandent de l’énergie négative, mais il est important d’accepter que beaucoup de personnes avec lesquelles vous interagissez dans la vie ne seront ni aussi attentionnées ni aussi gentilles que vous le souhaitez. Inévitablement, vous risquez aussi de décevoir d’autres personnes. Vous gagnerez donc à accepter que vous ne pouvez pas vous entendre avec tout le monde et à vous faire à l’idée que vous pouvez travailler avec des gens que vous n’aimez pas. C’est une excellente expérience d’apprentissage pour votre développement personnel et faire preuve de compassion, à la fois envers vous-même et envers les autres.

Voici sept conseils pour bien vivre ces relations difficiles et rester calme et authentique.

1. Jouez la carte de la patience

Vous avez généralement tendance à forger une opinion dès que quelqu’un dit quelque chose qui vous choque. Même si vous n’avez pas l’intention de porter de jugement, c’est parfois plus fort que vous. Sur l’instant, prenez une respiration profonde et faites un grand pas en arrière. Remplacez ce simple geste par une attitude similaire dans une interaction difficile. Avant de vous livrer à des conclusions hâtives, jouez la carte de la patience ou de la réflexion. Vous cultiverez ainsi un esprit et un cœur plus ouverts.

2. Honorez votre capacité à rester neutre

Une fois que vous avez décidé que vous « n’aimez pas » quelqu’un, c’est tellement facile de voir le négatif dans tout ce qu’il fait. Rappelez-vous que la personne que vous n’aimez pas n’est pas intrinsèquement mauvaise. Elle a aussi une famille et des amis qui l’aiment et l’attendent avec impatience. Vous n’avez pas à aimer cette personne, mais réalisez la différence entre « ne pas s’entendre » avec quelqu’un et entretenir activement une rancune envers ce dernier. S’emporter semble l’option la plus facile quand quelque chose ou quelqu’un vous met hors de vous et, finalement, la négativité devient un cercle vicieux et ne fait qu’empirer les choses. Cultivez votre capacité à rester neutre ou positif qui sommeille en vous.

3. Développez un état d’esprit positif

Toute question commençant par les mots « et si…» est puissante. Elle vous permet d’appréhender tout contexte selon ses alternatives infinies. Il va sans dire que, dans une situation ou une interaction que vous percevez comme négative, il y a inévitablement une façon de la reconsidérer sous un jour positif. Développez donc un état d’esprit positif et envisagez des solutions différentes.

4. Créez un espace pour vous-même

Si vous avez vraiment du mal avec cette personne, permettez-vous de prendre un peu d’espace. Allez travailler dans une autre pièce, asseyez-vous à l’autre bout de la table de conférence. Vous pouvez également vous donner de l’espace psychologique ; réalisez que vous n’avez pas besoin de répondre à ses commentaires dans l’email de groupe. Vous n’êtes pas non plus obligé de prendre part aux discussions qu’elle initie. Ce temps et cet espace seront salutaires pour vous et vous serez en mesure de mieux traiter avec la personne et/ou la situation qui vous stresse.

5. Instaurez des limites

Si cette personne vous fait sentir exactement de la même façon chaque fois que vous êtes en relation, pensez à instaurer des limites qui vous garderont sain d’esprit. Si elle fait toujours allusion à son argent (alors que vous êtes stressé financièrement) dites-lui poliment que votre résolution du Nouvel An est de ne parler d’argent qu’à votre comptable. Si quelqu’un pose trop de questions personnelles, vous pouvez le faire remarquer. S’il vous irrite avec ses diatribes politiques ou religieuses, invitez-le gentiment à éviter ces conversations qui vous mettent mal à l’aise.

6. Accordez le bénéfice du doute (ou faites semblant)

C’est simple, mais ce n’est pas nécessairement ce qu’il y a de plus facile. Par exemple, si quelqu’un vous dépasse dans la file d’attente, essayez de le signifier en indiquant que ce n’est pas évident de s’y repérer. De cette façon, cette personne a une chance de rédemption (après tout, nous pouvons tous être négligents).

7. Sachez que ce que vous n’aimez pas chez les autres est souvent ce que vous n’aimez pas en vous-même.

C’est difficile à entendre, n’est-ce pas ? Mais la réalité est que très souvent vous projetez vos propres incertitudes ou craintes en autrui. Alors avant d’ajouter quelqu’un à votre liste de gens que vous n’aimez pas, prenez un moment pour examiner exactement ce qui vous déplait. Faites une introspection honnête. Il n’est pas évident d’aimer tous ceux que vous rencontrez, mais avec de l’empathie, vous serez en mesure de côtoyer tout le monde en étant imperturbable.

Share.

About Author

Leave A Reply

%d blogueurs aiment cette page :